Bienvenue !

Environ 20 espèces de moustiques du genre Anopheles sont des vecteurs connus de Plasmodium, transmettant le parasite tout en prenant un repas de sang sur les humains. Parmi eux, Anopheles gambiae est le principal vecteur du paludisme en Afrique subsaharienne. Surtout, les moustiques ne sont pas de simples aiguilles qui transmettent les parasites, ils combattent activement le parasite. Chez certains moustiques, le développement des parasites est même complètement bloqué tôt après l'infection, rendant ces moustiques incapables de transmettre la maladie. Nous cherchons à comprendre la base génétique de la résistance / susceptibilité des moustiques envers Plasmodium, et nous développons de nouveaux outils pour une transgénèse efficace des moustiques afin d'étudier les interactions moustiques-parasites.


Photos de gauche : les parasites exprimant la GFP sont visibles sur l'intestin d'un moustique de la souche sensible tandis que les moustiques de la souche résistante sont dépourvus de parasites vivants.
Photos de droite : larves transgéniques d'une souche que nous appelons "french kiss".




Nouvelles de l'équipe

Nouvel insectarium ! créé le 19/12/2017 à 15:00



Le début des travaux a commencé pour le nouvel insectarium, un documentaire réalisé par Caroline Moreau de France 3.





Affiliations


| | | |